Web-discussion | La fiducie de données : le bon véhicule juridique pour encadrer le développement de l’IA?

This content is not available in the selected language.

Conférencier•e•s :

  • Pierre Trudel, Centre de recherche en droit public
  • Anne-Sophie Hulin, Centre Paul-André Crépeau de droit privé et comparé

Animateur :

  • Simon Du Perron, auxiliaire de recherche au Laboratoire de cyberjustice

Appliquer le modèle fiduciaire à la gouvernance des données est une idée de plus en plus discutée. Les tenants de cette approche y voient une manière de favoriser le partage et la circulation des données si nécessaires au développement de l’intelligence artificielle tout en assurant la protection des renseignements personnels grâce aux garanties fiduciaires. D’autres soulignent que ce modèle de gestion nous est proposé par l’industrie de façon à servir ses propres intérêts qui ne coïncident pas toujours avec le bien commun. Nous discuterons de l’avenir de la fiducie de données en tant que mécanisme juridique permettant d’encadrer le développement de l’intelligence artificielle avec le professeur Pierre Trudel et Anne-Sophie Hulin.  

Pour voir ou revoir la web-discussion :

Contenus liés :

This content has been updated on 15 December 2020 at 6 h 35 min.