Chantier 11 – Autonomisation des peuples marginalisés

Début – 2019 | Fin – 2024
Durée – 5 ans

Le développement des technologies en matière judiciaire crée le risque d’une difficulté à prendre en compte la notion de vulnérabilité des personnes étroitement liée à l’empathie humaine. Il convient ainsi d’identifier les tensions générées par ces outils parmi les populations vulnérables. Des initiatives tendant à intégrer l’éthique à l’intelligence artificielle pourraient permettre de mieux intégrer ces outils dans leur dimension culturelle.


Chef de chantier
Karine Gentelet


Activités de recherche

Inventaires

Le groupe de travail entreprendra de dresser un inventaire des études sur la protection et l’autonomisation des groupes et des communautés marginalisés grâce aux technologies numériques et à l’IA dans le monde entier.

Guide des meilleures pratiques

Les activités de recherche du chantier permettront de produire un guide des meilleures pratiques à l’attention des groupes et communautés marginalisés et du secteur public.

Publications des chercheurs


Partenaires




Partenaire universitaire

Partenaire universitaire




Partenaire universitaire




Partenaire universitaire



Partenaire universitaire



Partenaire institutionnel

Partenaire institutionnel





Partenaire institutionnel



Partenaire industriel



Partenaire universitaire


Partenaire social

Partenaire universitaire


Partenaire social



Partenaire social

Ce contenu a été mis à jour le 5 octobre 2020 à 10 h 08 min.